L’ÉCOLE DES FEMMES

Accueil
Théâtre
L’ÉCOLE DES FEMMES
Molière · Vigner

Présentation

Extrait du parcours

Le 25 septembre 1999 ÉRIC VIGNER crée l’ÉCOLE DES FEMMES de MOLIÈRE à la Comédie-Française, Salle Richelieu, avec les comédiens catherine samie, igor tyczka, éric ruf, bruno raffaËlli, laurent rey, roger mollien, jean-claude drouot, jacques poix-terrier, johanna korthals-altÈs et les musiciens vincent thomas, sÉbastien surel, christine fonlupt. Au sein de la troupe, il fait appel à deux comédiens qui ont déjà travaillé avec lui : BRUNO RAFFAËLLI pour REVIENS À TOI (ENCORE) et ÉRIC RUF pour BAJAZET.

"Jouer une scène c'est d'abord de la dire."
LOUIS JOUVET

Huitième pièce de MOLIÈRE, L’ÉCOLE DES FEMMES est sa première grande comédie originale, en cinq actes et en vers. Jouée pour la première fois au Théâtre du Palais-Royal en 1662, elle soulève nombre de réactions. Une polémique que l’on appelle encore la querelle de L’École des Femmes. Sa dernière représentation à la Comédie-Française datait de 1983. ÉRIC VIGNER propose un travail exigeant et rigoureux, une interprétation inhabituelle du texte de MOLIÈRE.

"Au moment de MARION DE LORME, lors d’une rencontre avec le public, Bernard Noël a avoué son pessimisme extrême, et a ajouté : "si une chose peut sauver le monde, c’est la diction…" Les textes de Lacan autour de L’école des femmes comptent parmi les plus beaux que j’ai pu lire. Il raconte que L’école des femmes est le manifeste de la comédie classique, le sommet de la pyramide. Il explique aussi que la mort de la comédie classique, c’est le théâtre romantique, Victor Hugo. Je viens de monter Marion de Lorme, qui se situe au XVIe siècle, au temps où naît le théâtre classique … et Corneille est le père de la tragédie classique. Molière, avec L’ÉCOLE DES FEMMES, devient le maître de la comédie classique. C’est de cette prise de position artistique et politique que naît la fameuse querelle de L’ÉCOLE DES FEMMES. Racine doit tout à Molière. Mais il a créé un théâtre parfait, un triangle équilatéral. Et ce qui est parfait n’existe pas. Le théâtre de Molière allie l’intelligence, le génie de la construction et le sentiment humain. C’est l’histoire même d’Arnolphe, et c’est pourquoi il se retire à la fin de la pièce. Arnolphe est un humaniste du XVIIIe siècle, il place l’homme au centre du monde. Il finira même par donner Agnès, sa propre création, au jeune Horace. Après avoir fait d’Agnès une femme, il fera d’Horace un homme. Il va au bout de son projet, et se retire. Molière fait avec Racine ce qu’Arnolphe fait avec Horace. Et Horace ne connaît pas le sentiment. Peut-être sait-il mieux raconter les histoires, mais il n’a pas de cœur. Horace est déjà un Don Juan. Agnès sera bientôt Célimène. L’école des femmes est une matrice, elle contient toute l’œuvre de Molière."
ÉRIC VIGNER

"Un air doux et posé, parmi d’autres enfants,
M’inspira de l’amour pour elle dès quatre ans
." [1]

"Tout commence là. Le moment initial, c’est l’amour. Arnolphe rencontre l’amour pour la première fois ce jour-là, il y a treize ans, dans la personne d’une petite fille élue parmi d’autres ; c’est sur ce sentiment inconnu à lui-même jusqu’alors, sur la puissance de cet événement-là, qu’il va construire, rêver une architecture, une ville, des lois, des règles, une école. Le projet d’Arnolphe, est un projet personnel, une utopie individuelle qui a valeur d’exemple. Arnolphe a éduqué Agnès en dehors du monde, dans un monde clos, selon le principe philosophique du "Je pense donc je suis", pour lui faire accéder à la liberté d’être. Il aime Agnès comme Dieu aime sa création, Agnès aime Arnolphe comme une fille aime son père. Horace : c’est l’autre, c’est l’extérieur qui, arrivant à l’intérieur de cet espace clos, crée des ouvertures. L’espace s’ouvre et c’est la naissance du désir, d’un amour dont la nature a changé. Arnolphe commence à regarder Agnès non plus comme l’enfant d’un projet utopique, mais comme une femme. Tel est le paradoxe d’Arnolphe : parce qu’il réussit complètement son projet, son projet lui échappe : il ne peut pas être l’homme de cette femme qu’il a créée. Pour que son œuvre se perpétue dans la réalité, il va donner cette femme en mariage à Horace. Agnès devient son vecteur dans le réel. Si Agnès est devenue une femme, Arnolphe, d’un dieu créateur, d’un maître, devient un homme. On assiste à la naissance d’un homme."
ÉV

ORONTE
C'est bien notre dessein.
ARNOLPHE
Venez, belle, venez,
Qu'on ne saurait tenir, et qui vous mutinez.
Voici votre galant, à qui, pour récompense,
Vous pouvez faire une humble et douce révérence'.
Adieu. L'événement trompe un peu vos souhaits;
Mais tous les amoureux ne sont pas satisfaits.
[2]

"La mise en scène d’Éric Vigner met à nu un texte en retrouvant la ponctuation intérieure du langage qui met les corps en mouvement, et introduit sous le couvert de la comédie les cheminements de l’enfance et de l’amour. Avec les ponctuations d’un trio musical, voici un MOLIÈRE dont les tonalités se déploient dans une rencontre métissée passionnante entre la parole et l’écoute."
JEAN CHOLLET (ACTUALITÉ DE LA SCÉNOGRAPHIE, octobre 1999)

"L’essentiel dans le travail de VIGNER est dans sa capacité à faire écouter non seulement Molière, mais son écho."
RenÉ Solis (LibÉration, le 30 septembre 1999)

Entre 1993 et 1999, ÉRIC VIGNER dessine ses espaces en collaboration avec le scénographe Claude Chestier. À partir de 2000, il revient à ses premières amours, les arts plastiques, et affirme son propre travail sur l’espace.

[1] MOLIÈRE, L'ÉCOLE DES FEMMES, 1662, Acte I, Scène I
[2] MOLIÈRE, L'ÉCOLE DES FEMMES, 1662, Acte V, Scène IX

 

© Photographies : Alain Fonteray
Textes assemblés par Jutta Johanna Weiss
© CDDB-Théâtre de Lorient

Générique & production

Œuvre originale

Titre de l'œuvre originale: 
L'école des femmes
Auteur de l'œuvre originale: 
Langue de l'œuvre originale : 
Français
Genre de l'œuvre originale: 
Année de dépôt légal ou de création originale: 
1662

 

 

Générique

Langue du spectacle: 
Français
Nombre d'interprètes: 
13
Direction musicale: 
Mise en scène: 
Décor: 
Costumes: 
Lumière: 
Collaboration artistique: 
Assistant(e) à la mise en scène: 
Assistant(e) au décor: 
Reportage photographique: 
Musique: 

 

 

Création production

Production: 
Année de création: 
1999
Date de création: 
25 Sep 1999
Lieu(x) de création: 

Calendrier

Répétitions & création

Création à la Comédie-Française · Salle Richelieu 25 Sep 1999 - 29 Fév 2000
Reprise à la Comédie-Française · Salle Richelieu 10 Juin 2000 - 02 Juil 2000

En tournée

Reprise au CDDB - Théâtre de Lorient 01 Juin 2000 - 03 Juin 2000

Rendez-vous

30 Mai 2000
Rencontre avec Bruno Raffaelli
Auditorium de la Médiathèque de Lorient

Sociétaire de la Comédie-Française, Bruno Raffaelli donne l'occasion de découvrir de l'intérieur un théâtre pas comme les autres, et de faire part de son sentiment et de son parcours au sein de L'école des femmes selon Vigner.

Communication

Création

La Comédie-Française
Les Cahiers de La Comédie-Française
La Comédie-Française
La Comédie-Française
La Comédie-Française

CDDB - Théâtre de Lorient

CDDB-Théâtre de Lorient
Ouest France
CDDB-Théâtre de Lorient
CDDB-Théâtre de Lorient
CDDB-Théâtre de Lorient
La Comédie-Française
CDDB-Théâtre de Lorient

Presse

L'écrit est placé entre le personnage et le spectateur, en passage obligé. C'est à lui de se faire entendre. À lui d'entraîner les corps. Rien ne doit le précéder. Un MOLIÈRE neuf se découvre ainsi, dans une partition où chaque note est jouée, exigeant une écoute attentive.
Le Monde
VIGNER prend MOLIÈRE à la bouche avant de le mettre en gestes. Il dissèque les vers pour mieux les faire entendre, et les souligne de quelques mesures bien senties par un trio de musiciens installés dans le décor. Il détourne la farce pour mieux exhiber les bombes à retardement de la pièce qui pètent depuis plus de trois siècles.
La Tribune
Malgré une mise en scène sophistiquée d'ÉRIC VIGNER, truffée de superflus et d'anachronismes, on se laisse volontiers entraîner par la verve déployée des excellents acteurs de l'Illustre Maison.
L' Hebdo de l'actualité sociale
Presse régionale - Avant-papier
Sep 1999
1999-09
Presse régionale - Avant-papier
Oct 1999
Pierre Notte
1999-10
Propos - Revue spécialisée
Oct 1999
Jean Chollet
1999-10
Presse régionale - Avant-papier
Mai 2000
2000-05
Presse régionale - Avant-papier
17 Mai 1999
Benoit Le Breton
1999-05-17
Presse nationale
21 Sep 1999
1999-09-21
Presse nationale - Avant-papier
23 Sep 1999
Marion Thébaud
1999-09-23
Tiré à part - Presse régionale - Avant-papier
24 Sep 1999
1999-09-24
Presse régionale - Avant-papier
24 Sep 1999
1999-09-24
Presse régionale - Avant-papier
25 Sep 1999
A.D.
1999-09-25
Presse régionale - Critique
29 Sep 1999
1999-09-29
Presse régionale - Critique
29 Sep 1999
Benoit Le Breton
1999-09-29
Presse régionale - Avant-papier
29 Sep 1999
1999-09-29
Presse nationale - Critique
30 Sep 1999
René Solis
1999-09-30
Web - Critiques
01 Oct 1999
Theothea
1999-10-01
Presse régionale - Critique
02 Oct 1999
Benoit Le Breton
1999-10-02
Presse nationale - Critique
02 Oct 1999
Jean-Louis Perrier
1999-10-02
Presse nationale - Critique
05 Oct 1999
1999-10-05
Presse nationale - Critique
07 Oct 1999
Jean-Pierre Bourcier
1999-10-07
Revue spécialisée
24 Oct 1999
Philippe Régnier
1999-10-24
Presse régionale - Avant-papier
26 Oct 1999
A.B.
1999-10-26
Presse internationale - Avant-papier
30 Oct 1999
1999-10-30
Revue spécialisée
01 Nov 1999
1999-11-01
Presse nationale - Critique
03 Déc 1999
1999-12-03
Presse nationale - Annonce
17 Déc 1999
J-P.B.
1999-12-17
Presse nationale - Critique
27 Déc 1999
Armelle Héliot
1999-12-27
Presse nationale - Annonce
31 Déc 1999
1999-12-31
Presse régionale - Avant-papier
25 Mai 2000
2000-05-25
Presse régionale - Avant-papier
27 Mai 2000
2000-05-27
Presse régionale - Critique
28 Mai 2000
2000-05-28
Presse régionale - Avant-papier
31 Mai 2000
Yves Loisel
2000-05-31
Presse régionale - Avant-papier
01 Juin 2000
J.-L. G.
2000-06-01
Presse régionale - Avant-papier
01 Juin 2000
Benoit Le Breton
2000-06-01
Presse régionale - Avant-papier
02 Juin 2000
Jean-Louis Le Goff
2000-06-02
Presse régionale - Critique
03 Juin 2000
Jean-Louis Le Goff
2000-06-03
Presse régionale - Critique
03 Juin 2000
Antoine Delaunay
2000-06-03

Albums photos

Videos

Audio

Décor

Propos

Actualité de la scénographie

Octobre 1999 · JEAN CHOLLET

"Jouer une scène c'est d'abord la dire". Cette phrase de Louis Jouvet, semble avoir inspiré ÉRIC VIGNER dans sa mise en scène de la pièce de Molière. Ou tout au...

Matière artistique

Texte

Préface · J-B MOLIÈRE

Bien des gens ont frondé d'abord cette comédie; mais les rieurs ont été pour elle, et tout le mal qu'on en a pu dire n'a pu faire qu'elle n'ait eu un succès dont je me contente.

Je sais qu'on attend de moi dans cette impression quelque préface qui réponde aux censeurs et rende raison de mon...

Note d’intention & entretien
Note d’intention & entretien

Note d’intention · ÉRIC VIGNER

Au moment de MARION DE LORME, lors d’une rencontre avec le public, BERNARD NOËL a avoué son pessimisme extrême, et a ajouté : “si une chose peut sauver le monde, c’est la diction...”

Les textes de LACAN autour de L’ÉCOLE DES FEMMES comptent parmi les plus beaux que j’ai pu lire. Il...

Note d’intention & entretien

"Un air doux et posé, parmi d'autres enfants,
M'inspira de l'amour pour elle dès quatre ans."

L'ÉCOLE DES FEMMES, Arnolphe, Acte I, Scène I

"Tout commence là. Le moment initial, c'est l'amour. Arnolphe a rencontré l'amour pour la première fois ce jour là, il y a treize ans, dans la...

Dramaturgie

Analyse de JACQUES LACAN

Médecin et Psychanalyste

Extrait de Le Séminaire, livre V, in Les Formations de l'inconscient - (texte établi par Jacques-Alain...

Dramaturgie

Molière

Victor Hugo · Extrait de Post-scriptum de ma vie* (rédigé en 1860, publié en 1901)

Dans le monde mystérieux de l'art, il y a la cime du rêve. Toute une poésie singulière et spéciale en découle. D'un côté le fantastique; de l'autre le fantasque, qui n'est autre...

Dramaturgie

La Querelle de L'ÉCOLE DES FEMMES · ODILE FALIU

Le succès de L'ÉCOLE DES FEMMES à sa création par la troupe de Molière, en décembre 1662, fit naître une violente polémique qui dura jusqu'en 1664. Tout au long de sa carrière, MOLIÈRE fut en butte à des attaques diverses dirigées contre...

Dramaturgie

La querelle de L'ÉCOLE DES FEMMES · François Bourgeat

La querelle de L'ÉCOLE DES FEMMES va durer deux ans. Deux ans à se faire attaquer, moquer, insulter.

En 1662, MOLIÈRE a 40 ans. Comme Chaplin avec Charlot, il a créé avec Sganarelle un "type", un...

Dramaturgie

L'ÉCOLE DES FEMMES à la Comédie-Française · ODILE FALIU

Première grande comédie de MOLIÈRE entièrement originale en cinq actes et en vers, L'ÉCOLE DES FEMMES fut créée au théâtre du Palais-Royal le 26 décembre 1662, et souleva une double réaction : heureuse de la part du public qui lui réserva le plus grand succès de la carrière de...

Commentaire & étude

La trilogie du mariage

jean-Pierre Miquel

En trois ans, de 1661 à 1664, Molière écrit une véritable "trilogie du mariage" avec l'École des maris, l'École des femmes et ...