L’ILLUSION COMIQUE

Création
Théâtre
L’ILLUSION COMIQUE
Corneille · Vigner

Présentation

"Au travers de LA PLUIE D'ÉTÉ, ÉRIC VIGNER s'était essayé à faire entendre la voix si particulière de MARGUERITE DURAS, à mettre le doigt sur le principe de vie. C'est ce même regard qu'il entend poser sur L'ILLUSION COMIQUE. Là encore, il s'agit d'une magnifique histoire d'amour. De l'errance d'un père à la recherche de son fils, perdu par sa faute. De l'histoire d'un fils fragile, peut-être. En mal d'identité certainement. Qui finit par trouver sa vérité dans le métier d'acteur. Et du pardon enfin, de ces deux-là, qui, par le miroir du théâtre, se regardent et se trouvent. La fable ne s'arrête pas là. Elle est une passion d'amour à la mesure même de la complexité de la vie. Parce que l'art du théâtre est l'art de simuler les choses vraies. Parce que faire du théâtre, c'est croire et dire et vouloir dire à l'humanité, à l'univers entier, qu'on est vivant! Parce que sans ce vouloir-là, ce n'est peut-être pas la peine. CORNEILLE nommait lui-même l'ILLUSION, son "étrange monstre". À ce "caprice" théâtral - c'est ainsi que l'on qualifiait à l'époque des pièces de poésie, de musique, ou de peinture qui réussissaient plutôt par la force du génie que par l'observation des règles de l'art -, nous avons voulu associer un "caprice" musical dans une forme considérée bien souvent comme la plus pure et la plus accomplie : le quatuor à cordes ! Il ne s'agit pas de faire entendre un accompagnement musical ou de créer un fond sonore sur une histoire racontée, mais bien de voir à l'œuvre quatre musiciens contemporains travaillant à l'élaboration d'une dramaturgie musicale, de la même façon que l'on élabore une dramaturgie théâtrale. Ces deux "caprices" se croiseraient à l'infini dans un mouvement alternatif perpétuel, prenant place tour à tour dans le réel ou l'illusion du théâtre sans jamais peut-être se rencontrer, comme l'on dit de ces mondes parallèles qui ne se rejoignent jamais. L'ILLUSION est une œuvre mystérieuse : gageons que le théâtre et "les caprices de l'Art", s'ils ne savent résoudre l'énigme, sauront la révéler."
BÉNÉDICTE VIGNER, avril 1995

Extrait du parcours

Pridamant:
Il est vrai que d'abord mon âme s'est émue
J'ai cru la comédie au point où je l'ai vue
J'en ignorais l'éclat l'utilité l'appas
Et la blâmais ainsi ne la connaissant pas.
[1]

Écrite en 1636, L’ILLUSION COMIQUE est une œuvre à part dans le théâtre de PIERRE CORNEILLE. 

"Le génie de Corneille c’est de partir de toutes les formes de théâtre dont il est le témoin, le dépositaire… la commedia dell’arte, la comédie, la tragédie,… il invente à partir de ça un nouveau théâtre qu’on a qualifié a posteriori de classique. L’illusion comique se trouve entre un ancien théâtre et un nouveau théâtre. Et ce nouveau théâtre n’est pas encore complètement défini, il n’existe pas encore complètement, il est en train de se construire sur des valeurs qui sont des valeurs humanistes. Donc c’est vraiment une pièce de passage à tous les niveaux. Au niveau architectural, le théâtre commence à rentrer à l’intérieur, il était "dehors", dans la rue. Au niveau philosophique, on s’intéresse à la distraction, au divertissement. Et Corneille dit : ce qui nous intéresse ce n’est pas le divertissement pour le divertissement, le plaisir pour le plaisir, ce qui nous intéresse, peut-être ce qui est plus important : c’est l’homme.  Le choix de L’ILLUSION COMIQUE pour l’ouverture du CDDB - Théâtre de Lorient s’imposait comme une évidence ; il trouvait son sens en même temps qu’il représentait au mieux cette transition trouble qu’est le passage de l’ancien au nouveau, cette dualité qui est le secret de l’existence et de toute création. Je m’inscris dans cette croyance qu’on ne peut inventer l’avenir sans être rattaché au passé, sans partager - une fois encore - la responsabilité des pères que l’on critique."
ÉRIC VIGNER

Matamore:
Je te le dis encor, ne sois plus en alarme
Quand je veux, j’épouvante et quand je veux je charme
Et selon qu’il me plaît je remplis tour à tour
Les hommes de terreur et les femmes d’amour
Du temps que ma beauté m’était inséparable
Leurs persécutions me rendaient misérable
Je ne pouvais sortir sans les faire pâmer
Mille mouraient par jour à force de m’aimer
J’avais des rendez-vous de toutes les princesses
Les reines à l’envi mendiaient mes caresses
Celle d’Ethiopie et celle du Japon
Dans leurs soupirs d’amour ne mêlaient que mon nom
De passion pour moi deux sultanes troublèrent
Deux autres pour me voir du sérail s’échappèrent
J’en fus mal quelque temps avec le Grand Seigneur.
[2]

"L’ILLUSION COMIQUE aborde ainsi un thème éternel : les rapports d’un père et de son fils, le pardon de ces deux-là, qui, par le miroir du théâtre, se regardent et se trouvent. Pridamant, depuis dix ans sans nouvelles de son fils Clindor, demande au “magicien” Alcandre de retrouver Clindor. Alcandre va reconstituer, sous les yeux du père, le passé du fils. Défilent alors le temps, les personnages, fantômes et vivants… toute la pièce, le théâtre doit faire advenir le pardon du père. Il faut que le père pardonne à son fils et que le fils pardonne à son père, à partir de ce moment-là tout est possible."
ÉV

Pridamant:
Mais grand Mage du moins croyez qu'à l'avenir
Mon âme en gardera l'éternel souvenir.
[1]

"Il faut toujours penser que lorsqu’on commence il n’y a rien, c’est le premier jour du monde. Un acteur arrive et raconte une histoire, et c’est là que ça commence. Puis, sur ses pas, dans ses empreintes, un autre va creuser quelque chose, va reprendre un thème, en retrouver la trace ; suivra un autre acteur, puis un autre… à la fin, tout cela aura créé de la mémoire, de la vie et l’histoire. Et le lendemain on recommence, et tous les jours comme ça…"
ÉV

"Clindor rencontre Matamor, figure issue de l’ancien théâtre, lié à une ancienne culture… ou Matamor le rencontre, je ne sais pas. C’est très beau cet échange, cette passation, cet abandon. Matamor quitte son rôle, enlève ses vêtements, se déshabille pour laisser la place à Clindor. C’est Matamor qui a tué le fameux capitaine de la commedia dell’arte, mais ce sont ses derniers feux, et il en est conscient. Il rejoint les Don Quichotte. A un moment donné il est obligé de se confronter au réel. L’Illusion Comique, c’est le passage de l’illusion à la réalité. Corneille trace la voie du théâtre moderne, il ouvre quelque chose sur le théâtre qu’on va connaître après."
ÉV

"Ce qui s’appelle vie dans la création est en toutes les formes et tous les êtres, un seul et même esprit, une flamme unique. Pour jouir des images, pour aimer les images pour elles-mêmes, il faudrait sans doute qu’en marge de tout savoir le psychanalyste reçût une éducation poétique. Donc moins de rêves en animus et plus de rêveries en anima. Moins d’intelligence en psychologie inter-subjective et plus de sensibilité en psychologie d’intimité."
Gaston Bachelard [3]

Le spectacle a tourné sur les plus grandes scènes françaises et a été nominé aux Molières dans la catégorie "Meilleur Spectacle de la Décentralisation".

[1] PIERRE CORNEILLE, L'ILLUSION COMIQUE, 1635, Acte V, Scène 5
[2] PIERRE CORNEILLE, L'ILLUSION COMIQUE, 1635, Acte II , Scène 2
[3] GASTON BACHELARD, LA FLAMME D’UNE CHANDELLE, P.U.F 1961

 

© Photographies : Alain Fonteray
Textes assemblés par Jutta Johanna Weiss
© CDDB-Théâtre de Lorient

Générique & production

Œuvre originale

Titre de l'œuvre originale: 
L'Illusion Comique
Auteur de l'œuvre originale: 
Langue de l'œuvre originale : 
Français
Genre de l'œuvre originale: 
Année de dépôt légal ou de création originale: 
1635

Générique

Langue du spectacle: 
Français
Nombre d'interprètes: 
13
Direction musicale: 
Mise en scène: 
Lumière: 
Maquillage: 
Assistant(e) à la mise en scène: 
Reportage photographique: 

Création production

Calendrier

Répétitions & création

Répétitions au Théâtre Nanterre-Amandiers 16 Oct 1995 - 02 Déc 1995
Répétitions au CDDB - Théâtre de Lorient 11 Déc 1995 - 11 Jan 1996
Création au CDDB - Théâtre de Lorient 12 Jan 1996 - 20 Jan 1996

En tournée

Le Quartz à Brest 24 Jan 1996 - 27 Jan 1996
Théâtre National de Bretagne 01 Fév 1996 - 12 Fév 1996
Théâtre de Caen 15 Fév 1996 - 16 Fév 1996
Théâtre des treize vents, CDN Montpellier 20 Fév 1996 - 25 Fév 1996
La Ferme du Buisson, Noisiel - Scène nationale de Marne la Vallée 29 Fév 1996 - 02 Mar 1996
L'Hippodrome de Douai, Scène nationale 05 Mar 1996 - 07 Mar 1996
Théâtre des Salins, Scène nationale de Martigues 12 Mar 1996 - 15 Mar 1996
Théâtre National Populaire Villeurbanne 19 Mar 1996 - 24 Mar 1996
Théâtre National de Dijon 27 Mar 1996 - 06 Avr 1996
Théâtre du Port de la Lune (CDN Bordeaux) 10 Avr 1996 - 13 Avr 1996
Théâtre de Cavaillon, scène nationale 25 Avr 1996 - 27 Avr 1996
Théâtre Nanterre-Amandiers 11 Mai 1996 - 07 Juin 1996

Rendez-vous

15 Jan 1996
Atelier N°1 · Entretiens avec Corneille
Lycée Jean Macé
CDDB

Atelier théâtral avec les classes A3 du Lycée Jean Macé de Lanester.
Travail dirigé par Elsa Solal et Vincent Ozanon à partir de L'Illusion comique et des Entretiens avec Pierre Corneille.

01 Juin 1996
Table Ronde Racine
Rencontre animée par Jean-Loup Rivière
Théâtre du Vieux-Colombier

En guise de clôture au cycle des quatre pièces de RACINE programmées au fil des deux dernières saisons par la Comédie-Française (salle Richelieu et au Vieux-Colombier), une table ronde est organisée au Vieux-Colombier. YANNIS KOKKOS, ÉRIC VIGNER, ANNE DELBÉE et DANIEL MESGUICH qui ont respectivement mis en scène LA THÉBAÏDE, BAJAZET, PHÈDRE et MITHRIDATE s'entretiennent avec JEAN GOLDZINK (professeur de littérature à l'École Normale Supérieure) et CHRISTIAN BIET (professeur d'histoire et d'esthétique du théâtre à Paris X).

La rencontre est animée par JEAN-LOUP RIVIÈRE, conseiller littéraire à la Comédie-Française

Communication

CDDB - Théâtre de Lorient

M/M (Paris) · CDDB-Théâtre de Lorient
M/M (Paris) · CDDB-Théâtre de Lorient
M/M (Paris) · CDDB-Théâtre de Lorient
M/M (Paris) · CDDB-Théâtre de Lorient
Ouest France

En tournée

Le Quartz Scène nationale de Brest
La Ferme du Buisson · Scène nationale de Marne-la-Vallée
Théâtre de Caen
Théâtre National de Bretagne · Rennes
Théâtre des treize vents Montpellier
Théâtre des Salins - Scène nationale de Martigues
Théâtre National Populaire Villeurbanne
Théâtre de la Lune (CDN Bordeaux-Aquitaine)
Amis du Théâtre Populaire - Avignon
Théâtre National Dijon Bourgogne
Théâtre Nanterre-Amandiers

Presse

"Ce jeune metteur en scène est à l'aise avec des textes hybrides, "sur la marge", qui mélangent genres et styles. Spectacle raffiné, d'une grande élégance."
L'Avant-Scène
"La perle baroque du théâtre français."
L'air d'Avignon
"Rarement on vit de plus belle et de plus habile entrée en matière."
La Griffe
"Une magnifique leçon de théâtre conçue comme une expérience intérieure."
Le Méridional
"Baroque'n rôles. Délicieusement classique."
Le Provencal
Presse nationale - Avant-papier
Déc 1995
1995-12
Presse régionale - Avant-papier
Jan 1996
F.G.
1996-01
Presse régionale - Avant-papier
Fév 1996
1996-02
Presse nationale - Critique
Mai 1996
1996-05
Presse régionale - Critique
Juin 1996
A.H.
1996-06
Presse nationale - Critique
Juin 1996
1996-06
Presse internationale - Critique
Oct 1996
Daniel Malbert
1996-10
Presse nationale - Avant-papier
30 Aoû 1995
1995-08-30
Presse régionale - Avant-papier
24 Oct 1995
1995-10-24
Presse régionale - Avant-papier
24 Oct 1995
1995-10-24
Presse régionale - Avant-papier
15 Déc 1995
1995-12-15
Presse régionale - Annonce
18 Déc 1995
1995-12-18
Presse régionale - Avant-papier
09 Jan 1996
Y. L.
1996-01-09
Presse régionale - Avant-papier
10 Jan 1996
1996-01-10
Tiré à part - Presse régionale - Avant-papier
11 Jan 1996
1996
1996
1996-01-11
Presse régionale - Avant-papier
12 Jan 1996
Michel Troadec
1996-01-12
Presse régionale - Avant-papier
12 Jan 1996
1996-01-12
Presse régionale - Avant-papier
13 Jan 1996
Christine Henry
1996-01-13
Presse régionale - Critique
15 Jan 1996
Michel Troadec
1996-01-15
Presse régionale - Critique
15 Jan 1996
S.V.
1996-01-15
Presse nationale - Avant-papier
16 Jan 1996
Caroline Jurgenson
1996-01-16
Presse régionale - Avant-papier
18 Jan 1996
1996-01-18
Presse nationale - Critique
22 Jan 1996
René Solis
1996-01-22
Presse régionale - Avant-papier
24 Jan 1996
Pierre Gilles
1996-01-24
Presse nationale - Critique
24 Jan 1996
1996-01-24
Presse régionale - Avant-papier
25 Jan 1996
1996-01-25
Presse régionale - Critique
26 Jan 1996
Pierre Gilles
1996-01-26
Presse régionale - Critique
26 Jan 1996
1996-01-26
Presse régionale - Avant-papier
01 Fév 1996
Xavier Oriot
1996-02-01
Presse nationale - Critique
03 Fév 1996
Brigitte Salino
1996-02-03
Presse régionale - Critique
07 Fév 1996
François Piron
1996-02-07
Presse régionale - Critique
08 Fév 1996
Xavier Oriot
1996-02-08
Presse régionale - Avant-papier
09 Fév 1996
1996-02-09
Presse régionale - Avant-papier
13 Fév 1996
1996-02-13
Presse régionale - Avant-papier
15 Fév 1996
1996-02-15
Presse régionale - Critique
17 Fév 1996
Yannick Butel
1996-02-17
Presse régionale - Critique
24 Fév 1996
Gérard Mayen
1996-02-24
Presse régionale - Avant-papier
24 Fév 1996
1996-02-24
Presse régionale - Critique
28 Fév 1996
1996-02-28
Presse nationale - Avant-papier
29 Fév 1996
R.S.
1996-02-29
Revue spécialisée
01 Mar 1996
Chantal Boiron
1996-03-01
Presse nationale - Critique
04 Mar 1996
Jean-Pierre Léonardini
1996-03-04
Presse régionale - Avant-papier
06 Mar 1996
1996-03-06
Presse régionale - Critique
09 Mar 1996
F.F.
1996-03-09
Presse régionale - Avant-papier
13 Mar 1996
Marielle Créac'h
1996-03-13
Presse régionale - Avant-papier
14 Mar 1996
1996-03-14
Presse nationale - Critique
16 Mar 1996
B.H.
1996-03-16
Presse régionale - Critique
21 Mar 1996
N.G.
1996-03-21
Presse régionale - Critique
22 Mar 1996
Jean-Philippe Mestre
1996-03-22
Presse régionale - Critique
30 Mar 1996
Nathalie Bouley
1996-03-30
Presse régionale - Avant-papier
02 Avr 1996
1996-04-02
Presse régionale - Avant-papier
02 Avr 1996
1996-04-02
Presse régionale - Annonce
07 Avr 1996
1996-04-07
Presse régionale - Avant-papier
10 Avr 1996
Sophie Avon
1996-04-10
Presse régionale - Critique
12 Avr 1996
1996-04-12
Presse régionale - Critique
14 Avr 1996
1996-04-14
Presse régionale - Critique
15 Avr 1996
1996-04-15
Presse régionale - Avant-papier
18 Avr 1996
1996-04-18
Presse régionale - Annonce
18 Avr 1996
1996-04-18
Presse régionale - Avant-papier
19 Avr 1996
Jean-Jacques Baudet
1996-04-19
Presse régionale - Avant-papier
19 Avr 1996
Yann Lukas
1996-04-19
Presse régionale - Annonce
25 Avr 1996
1996-04-25
Presse nationale - Critique
27 Avr 1996
Joshka Schidlow
1996-04-27
Presse régionale - Critique
30 Avr 1996
Danièle Carraz
1996-04-30
Presse régionale - Annonce
06 Mai 1996
1996-05-06
Presse régionale - Annonce
06 Mai 1996
1996-05-06
Presse nationale - Avant-papier
07 Mai 1996
Caroline Jurgenson
1996-05-07
Presse nationale - Critique
07 Mai 1996
1996-05-07
Presse régionale - Annonce
08 Mai 1996
1996-05-08
Presse régionale - Avant-papier
08 Mai 1996
Caroline Jurgenson
1996-05-08
Presse nationale - Critique
11 Mai 1996
René Solis
1996-05-11
Presse nationale - Critique
14 Mai 1996
1996-05-14
Presse nationale - Critique
26 Mai 1996
Annie Chénieux
1996-05-26
Presse nationale - Critique
30 Mai 1996
Odile Quirot
1996-05-30
Presse nationale - Critique
31 Mai 1996
1996-05-31
Presse régionale - Critique
05 Juin 1996
F.F.
1996-06-05
Presse régionale - Annonce
19 Juin 1996
1996-06-19
Revue spécialisée
15 Juil 1996
1996-07-15
Avant-papier
29 Jan 1997
Frédéric Jambon
1997-01-29

Albums photos

Videos

Videos

13'00'' · J.B. Mathieu
12'35'' · J.B. Mathieu
6'26'' · J.B. Mathieu
5'10'' · J.B. Mathieu
3'28'' · J.B. Mathieu
5'30'' · J.B. Mathieu
4'34'' · J.B. Mathieu
4'07'' · J.B. Mathieu
2'09'' · J.B. Mathieu
4'29'' · J.B. Mathieu
3'02'' · J.B. Mathieu
8'32'' · J. B. Mathieu
12'16'' · J. B. Mathieu
6'43'' · J. B. Mathieu
3'51'' · J. B. Mathieu
19'21'' · J. B. Mathieu
5'52'' · J. B. Mathieu
1'47'' · J. B. Mathieu

Audio

Audio

Couverture radio
1996 · 09 Jan 1996
France Culture · Les Mardis du Théâtre

Décor

Propos

Le point de vue esthétique à l’époque de L’illusion comique · Claude Chestier, scénographe

Illusion

Le mot "illusion" a pris de nos jours un sens essentiellement visuel et s'est chargé, entre autres, au fil des siècles...

Le décor original de L'illusion Comique

Robert Garapon

"Au milieu, il faut un palais bien orné. À un côté du théâtre, un antre pour un magicien au-dessus d'une montagne. De l'autre côté du thé...

Un rôle ? Un costume ? Un argument ? Un décor ? Rien d'autre que ce qui est là, qu'il faut trouver, mettre au jour.
Jean Frémon

Paradoxe : alors que l'illusion, ailleurs, joue les faux-semblants, dissout la réalité des corps en grains de lumière, efface la chair dans...

La proportion, une harmonie calculée

In LA RENAISSANCE DE L’ARCHITECTURE, BERTRAND JESTAZ, Éditions Gallimard, Paris (1995).

Citation sur la relation entre les consonances musicales et l’architecture

La proportion enfin, c’est-à-dire le rapport entre les dimensions, fut un des soucis prédominants de la Renaissance.
Le Moyen Âge n...

Matière artistique

25 photos · Alain Fonteray · CDDB-Théâtre de Lorient
5 photos · Claude Chestier
9 photos · Fabienne Robineau
33 photos · Jutta Johanna Weiss
Texte

L’ILLUSION COMIQUE (Extraits)

L'ILLUSION COMIQUE, Acte II , Scène 2

Matamore:
"Je te le dis encor, ne sois plus en alarme
Quand je veux, j’épouvante et quand je veux je charme
Et selon qu’il me plaît je remplis tour à tour
Les hommes de terreur et les femmes d’amour...

Note d’intention & entretien

L'ILLUSION COMIQUE : un caprice théâtral et musical

Avril 1995 · Bénédicte Vigner

Au travers de la Pluie d'été, Éric Vigner s'était essayé à faire entendre la voix si particulière de...

Note d’intention & entretien

Interview d'ÉRIC VIGNER

L'ILLUSION COMIQUE n’est pas un choix innocent, c’est le début d’une aventure, c’est symbolique d’un passage entre une histoire et une autre. Le travail de la compagnie Suzanne M. s’est fait essentiellement à partir de l’écriture contemporaine. À un moment donné, j’ai eu le besoin de retourner à des...

Note d’intention & entretien

Notes de travail · Éric Vigner

Réponses à l'entretien

L'ILLUSION COMIQUE est une pièce extrêmement moderne, c’est une pièce que l’on pourrait qualifier d’ ”entre”, entre un ancien théâtre et un nouveau théâtre. Ce nouveau théâtre n’est pas encore...

Note d’intention & entretien

Jeune homme au bord de la mer

Rencontre avec ÉRIC VIGNER · Journal de Nanterre-Amandiers

NADINE EGHELS : Jusqu'à présent tu t'es surtout attaché à monter des textes peu connus, souvent contemporains, parfois non dramatiques : LA MAISON D'OS de Dubillard, Le régiment...

Note d’intention & entretien

Le spectacle n'est pas l'aboutissement d'un travail mais une étape vers un théâtre idéal

Après avoir privilégié des auteurs contemporains tels que jean Audureau, MARGUERITE DURAS et Gregory Motton, pour quelles raions...

Dramaturgie

"L'ILLUSION COMIQUE"

Marc Fumaroli (Historien, essayiste et académicien français)

In commentaires à l'édition de L'ILLUSION COMIQUE de CORNEILLE, Éditions Larousse

"Dans L'ILLUSION COMIQUE, CORNEILLE semble avoir voulu manifester avec éclat cette indépendance de...

Dramaturgie

Une vis sans fin ou le Vertige de L'illusion · Bernard Dort

In PIERRE CORNEILLE dramaturge, Éditions l'Arche (1957).

Dans sa dédicace à une mystérieuse Mademoiselle M.F.D.R...

Dramaturgie

PIERRE CORNEILLE, son inscription sociale · BERNARD DORT

Extraits de : CORNEILLE dramaturge. Bernard DORT . L'Arche. Travaux.

Un statut

PIERRE CORNEILLE n'aurait-il pas vécu? Ou n'aurait-il été qu'un prête-nom, un masque? À lire certains...

Dramaturgie

Le rôle de l'argent dans L'Illusion Comique · Ralph Albanese Jr.

... Si Clindor prend l'option de devenir comédien — il s'agit en fait d'un "noble métier" (v. 1635) — c'est que cette vocation repré...

Dramaturgie

Le sentiment de l'amour dans "L'ILLUSION"

OCTAVE NADAL · in Le sentiment de l'amour dans l'oeuvre de Pierre CORNEILLE. NRF-Gallimard


... CORNEILLE est encore timide et hésitant; ses premières oeuvres comiques s'achèvent sur une interrogation; avant la tragédie du CID, L'ILLUSION COMIQUE est cette...

Dramaturgie

"L'ILLUSION " de CORNEILLE et le baroque · ANNIE RICHARD

Le thème de L'ILLUSION · Extrait de: L'ILLUSION de CORNEILLE et le baroque. 

"Ce qu'il y a de plus réel en moi, ce sont les illusions que je crée avec ma peinture. Le reste est un sable mouvant." DELACROIX

L'Illusion du...

Dramaturgie

Rhétorique et dramaturgie dans L'ILLUSION COMIQUE · MARC FUMAROLI

In HEROS ET ORATEURS, MARC FUMAROLI, Éditions Droz, Genève (1990)

(...) Au terme de cette analyse, une conclusion semble s’imposer: l’unité profonde de l’Illusion comique – chacune des facettes de ce...

Dramaturgie

Comment représenter les Classiques?

Mars 1996 · FRANÇOIS REGNAULT

in LA DOCTRINE INOUÏE, Collection Brèves, Hatier.

Il faudrait laisser ici une page blanche, comme celle que Laurence Sterne glisse au cœur de son Tristam...

Dramaturgie

Examen de L’ILLUSION COMIQUE daté de 1660 ·  Pierre Corneille

Je dirai peu de chose de cette pièce : c'est une galanterie extravagante, qui a tant d'irrégularités qu'elle ne vaut pas la peine de la considérer, bien que la nouveauté de ce caprice en ait rendu le succès assez...

Dramaturgie

Quand la linguistique éclaire l’art théâtral

25 avril 2009 · Céline Pardo

Acta Fabula, Essais critiques

À propos de Jean-Claude Milner et François Regnault,...

Dramaturgie

Leçon sur les trois unités

François Regnault

"Il faut le dire avec assurance, la règle des trois unités est une abstraction lyrique.
Comme le Clavecin bien tempéré qui permet qu'on écrive des préludes et des fugues dans toutes les tonalités voulues, sans avoir à réaccorder...

Dramaturgie

Extraits des Discours de Pierre Corneille

in ŒUVRES COMPLÈTES DE PIERRE CORNEILLE, Éditions du Seuil, Paris (1963).

"Après les mœurs viennent les sentiments, par où l’acteur fait connaître ce qu’il veut ou ne veut pas, en quoi il peut se contenter d’un simple...

Dramaturgie

Définitions du terme "illusion" issues du :

  • Robert, 1982
  • Littré, 1905
  • Dictionnaire étymologique de la langue française, PUF, 1968
  • Dictionnaire du français classique: le XVIIème, Larousse, 1992
  • Dictionnaire encyclopédique du théâtre, Michel Corvin,...
Dramaturgie

Définitions du terme "comédie" issues du :

  • Robert, 1982
  • Dictionnaire étymologique de la langue française, PUF, 1968
  • Dictionnaire du français classique: le XVIIème, Larousse, 1992
Dramaturgie

L'Illlusion Comique et le Theatrum mundi 

Georges Forestier

In Commentaires à L'ILLUSION COMIQUE de CORNEILLE, Librairie Générale Française, Paris (1987).

Mais il faut aller plus loin. L'ILLUSION COMIQUE n'est pas seulement une métaphore de l...

Dramaturgie

CORNEILLE dramaturge

Bernard Dort

In PIERRE CORNEILLE dramaturge, Éditions l'Arche (1957).

L'oeuvre de CORNEILLE se termine sur un échec. Encore faut-il préciser : il ne s'agit pas de dire...

Document de répétitions
Document de répétitions

Notes de répétitions

ÉRIC VIGNER

Il faut toujours penser que lorsqu'on commence il n'y a rien, c'est le premier jour du monde. Un acteur arrive et raconte une histoire, et c'est là que ça commence. Puis, sur ses pas, dans ses empreintes, un autre va creuser quelque chose, va reprendre un thème, en retrouver la...

Pédagogie

Sommaire

Corneille dramaturge et l'Illusion comique

  • Épître dédicatoire de l'Illusion comique datée de 1635
  • Examen de l'Illusion comique daté de 1660
  • "L'Illusion comique", Marc Fumaroli
  • "L'Illusion comique et le Theatrum Mundi", Georges Forestier...
Commentaire & étude

L'Inspecteur Dimanche

R. CHEVILLER · Nantes le 2 août 1997.

L'inspecteur dimanche se tient toujours à distance pour être au spectacle en toute occasion et assez proche cependant pour avoir chaud. L'inspecteur dimanche est allé au spectaculaire la veille puis a traîné de bar en bar dans la ville de Rennes et a bu de...

Commentaire & étude

Un étrange monstre

Jacqueline Lichtenstein

"Voici un étrange monstre". C'est ainsi que CORNEILLE présente L'Illusion comique à cette mystérieuse demoiselle à laquelle il adresse la dédicace de sa pièce. Spécialiste du théâtre du XVllème siècle,...

Commentaire & étude

Ce soir, devant ... · Claude-Henri Buffard

... un "étrange monstre': ou "une galanterie extravagante", comme on voudra. Les deux expressions sont de l'auteur lui-même qui, dans sa dédicace, juge que "le premier Acte n'est qu'un prologue...

Commentaire & étude

Eric Vigner inaugure le nouveau théâtre de Lorient avec Corneille. · Jacques Blanc

Eric Vigner inaugure le nouveau théâtre de Lorient...

Commentaire & étude

Un étrange monstre · Jean-François Labie 

Pour le Théâtre de Caen · Janvier 1996.

"Extravagance, irrégularités" tels sont les termes que CORNEILLE lui-même applique à son Illusion comique. De son côté...

Commentaire & étude

Des mots, des mots, des mots...

Marie Vallet-Sandre (élève de Terminale L option Thâtre en 1996)

Dossier personnel pour le Baccalauréat L

Plasticien de formation, costumier par dérogation, comédien par aspiration, assistant par invitation,...

Commentaire & étude

ILLUSION COMIQUE... illusion du regard...

Marie Vallet-Sandre (élève de Terminale L option Thâtre en 1996)

Dossier personnel pour le Baccalauréat L

" Aller au bout des vers et laisser venir les images" ÉRIC VIGNER

...

Distinction

Nominations pour les "Molières" 1996

MEILLEUR SPECTACLE DE LA DÉCENTRALISATION

  • L'ANNÉE DES TREIZE LUNES Théâtre National de Strasbourg
  • L'ASSEMBLÉE DES FEMMES Maison de la Culture de Loire-Atlantique
  • LE FAISEUR Th...