LE JEU DU KWI-JOK OU LE BOURGEOIS GENTILHOMME

Création
Comédie-Ballet
LE JEU DU KWI-JOK OU LE BOURGEOIS GENTILHOMME
Molière · Lully · Vigner

Présentation

DE LORIENT À L'ORIENT

"En 1666, le roi Louis XIV implante "La Compagnie des Indes" en Bretagne sud. La ville est baptisée l'Orient. Puis avec le temps l'Orient perdra son apostrophe et s'écrira Lorient. En 1669, un ambassadeur de l'Empire Ottoman est reçu en grande pompe à Versailles par le roi Louis XIV. L'histoire dit que cet ambassadeur s'avérait être un jardinier. Pour laver cette injure, Louis XIV, roi Soleil, commanda à MOLIÈRE pour le livret et à LULLY pour la musique un divertissement pour ridiculiser les Turcs. En 1670 eut lieu la première représentation du Bourgeois Gentilhomme et la Comédie-Ballet obtint un beau succès.

En 2002, le Théâtre National de Corée me propose de venir travailler avec la troupe et d'inscrire au répertoire une œuvre d'un auteur classique français. Nous venions de créer SAVANNAH BAY de MARGUERITE DURAS avec CATHERINE SAMIE et CATHERINE HIEGEL à la Comédie-Française qui est aussi "la Maison de MOLIÈRE". L'histoire de SAVANNAH BAY se passe en Asie du Sud-Est et Savannahket est aujourd'hui une province du Laos. C'est dans cette région que MARGUERITE DURAS a passé son enfance et vécu la passion pour l'amant chinois. On découvre des paysages dans les livres puis l'on se met en marche pour les arpenter. Il est probable qu'à la fin du XVIIème siècle un marin breton, embarqué à bord du "Soleil d'Orient", soit parti du port de commerce de L'Orient pour accoster en Corée après avoir longé le littoral chinois.

Le Théâtre National de Corée est une institution prestigieuse qui abrite dans ses murs les acteurs du Théâtre National mais aussi les musiciens de l'Orchestre National, les danseurs du Ballet National, et les chanteurs de l'Opéra National. Jamais encore ils n'avaient tous été réunis autour d'un projet artistique par un maître d'œuvre étranger. Dans LE BOURGEOIS GENTILHOMME, il est question de l'Autre et aussi de l'Avenir. Le bourgeois comme le jardiner turc est ridicule aux yeux du roi mais, un siècle plus tard, le bourgeois sera l'artisan de la Révolution française. Les œuvres de MOLIÈRE ne sont pas innocentes et sous la Comédie on peut lire beaucoup au regard de l'histoire.

LE BOURGEOIS GENTILHOMME c'est aussi l'histoire d'un homme jeune encore, marié, riche, et qui par amour pour une autre femme que la sienne va découvrir un monde qu'il ne connaissait pas, celui de l'art, de la musique, de la danse, de la poésie, du langage, du costume, du maniement des armes et de la philosophie pour rire. Monsieur Jourdain est un homme sans culture qui a les moyens par amour de construire un monde dans lequel il s'absorbe. La cérémonie turque est la tornade illusoire qui l'emportera. "Et ma femme je la donne à qui la voudra" sera sa dernière réplique avant le Ballet des Nations.

Quand je suis arrivé à Séoul, j'étais dans l'émerveillement de découvrir la musique, la danse et le chant d'une culture très ancienne et vive que je ne connaissais pas. Populaire souvent, quelquefois aristocratique. Il faut entendre la musique de LULLY jouée sur instruments anciens coréens. Au cours de ce séjour préparatoire, je me souviens avoir pris le métro, la mélodie qui signifiait la fermeture des portes était celle de l'ouverture de la cérémonie turque du Bourgeois Gentilhomme. Un hasard, pas si sûr. Un signe, probablement.

La courtoisie voulait que ce travail réalisé en Corée du Sud revienne en France et en particulier à Lorient, ville dont l'imaginaire lié à son nom et à son histoire avait fait naître ce projet. De Lorient à l'Orient."

ÉRIC VIGNER

Extrait du parcours

En septembre 2004, Vigner met en scène LE JEU DU KWI-JOK ou LE BOURGEOIS GENTILHOMME d’après la comédie-ballet de MOLIÈRE et LULLY au Théâtre National de Corée à Séoul. Du 11 au 16 octobre 2004, le spectacle est présenté au CDDB-Théâtre de Lorient, Grand Théâtre. Le spectacle LE JEU DU KWI-JOK ou LE BOURGEOIS GENTILHOMME obtient le Prix Culturel France/Corée 2004. En 2006, il est l’événement théâtral du 120e anniversaire de l’amitié franco-coréenne et est présenté dans ce cadre à l’Opéra Comique et au Quartz à Brest.

"Fin 2002, le Théâtre National de Corée me propose de venir travailler avec la troupe et d’inscrire au répertoire une œuvre d’un auteur classique français. Lorsque j’ai découvert que le Théâtre National de Corée regroupait différents champs artistiques j’ai voulu les associer. Nous venions de créer Savannah Bay de Marguerite Duras avec Catherine Samie et Catherine Hiegel à la Comédie-Française qui est aussi la "Maison de Molière". L’histoire de Savannah Bay se passe en Asie du Sud-Est et Savannakhet est aujourd’hui une province du Laos. C’est dans cette région que Marguerite Duras a passé son enfance et vécu la passion pour l’amant chinois. On découvre des paysages dans les livres puis l’on se met en marche pour les arpenter. Il est probable qu’à la fin du XVIIe siècle un marin breton, embarqué à bord du "Soleil d’Orient", soit parti du port de commerce de Lorient pour accoster en Corée après avoir longé le littoral chinois."
ÉRIC VIGNER

"Quand je suis arrivé à Séoul, j’étais dans l’émerveillement de découvrir une culture très ancienne et vive que je ne connaissais pas. Populaire souvent, quelquefois aristocratique. Il faut entendre la musique de Lully jouée sur instruments anciens coréens. Au cours de ce séjour préparatoire, je me souviens avoir pris le métro, la mélodie qui signifiait la fermeture des portes était celle de l’ouverture de la cérémonie turque du Bourgeois Gentilhomme. Un hasard, pas si sûr. Un signe, probablement. La courtoisie voulait que ce travail réalisé en Corée du Sud revienne en France et en particulier à Lorient, ville dont l’imaginaire lié à son nom et à son histoire avait fait naître le projet : De Lorient à l’Orient."
ÉV

Le Théâtre National de Corée abrite dans ses murs le ballet, l’opéra, l’orchestre et la troupe nationale de théâtre. ÉRIC VIGNER dirige 35 artistes des troupes nationales, jamais encore réunies, pour l’entrée de MOLIÈRE au répertoire du Théâtre National de Corée. Pour la première fois, la partition de Lully est retranscrite pour des instruments traditionnels coréens.

La ville de Lorient ("L’Orient") naît en 1666 de l’installation de la Compagnie des Indes Orientales et des échanges commerciaux avec l’Asie, sous le règne de Louis XIV. La consécration vient avec la construction d’un des plus beaux joyaux de la France, le Soleil d’Orient, vaisseau majestueux armé de 60 canons, qui disparaîtra quelque part au large de Madagascar, après avoir donné son nom aux chantiers navals et à la ville nouvelle. En 1669, le Roi Soleil commande à MOLIÈRE et à Lully une turquerie, pour se moquer d’un jardinier qui s’était fait passer pour un ambassadeur envoyé de l’Empire Ottoman : Le Bourgeois Gentilhomme.

"Dans cette comédie-ballet, il est question de l’Autre et aussi de l’Avenir. Le bourgeois comme le jardiner turc est ridicule aux yeux du roi, mais un siècle plus tard, le bourgeois sera l’artisan de la Révolution française. Les œuvres de Molière ne sont pas innocentes et, sous la comédie, on peut lire beaucoup au regard de l’Histoire. Le Bourgeois Gentilhomme c’est l’histoire d’un homme jeune encore, marié, riche, et qui par amour pour une autre femme que la sienne va découvrir un monde qu’il ne connaissait pas, celui de l’art, de la musique, de la danse, de la poésie, du langage, du costume, du maniement des armes et de la philosophie pour rire. Monsieur Jourdain est un homme sans culture qui a les moyens de construire par amour un monde dans lequel il s’absorbe."
ÉV

"Belle marquise, vos beaux yeux me font mourir d’amour." [1]

"Molière écrit cette pièce, dont il joue le rôle principal, à 40 ans. Il connaît l’amour, la paternité, le succès. Ce qu’il raconte, c’est que l’amour peut transformer un homme. Les Français ont plutôt une vision poussiéreuse de Monsieur Jourdain, en personnage ridicule, vieux et gris. Or, il s’agit d’un homme qui aime à en mourir."
ÉV

"Il faut commencer par la connaissance des lettres et la manière de les prononcer." [1]

- Je souhaiterais un petit billet, que je veux laisser tomber à ses pieds.
- Sont-ce des vers que vous lui voulez écrire ?
- Point de vers.
- Vous ne voulez que de la prose ?
- Non, je ne veux ni prose ni vers.
- Il faut bien que ce soit l'un ou l'autre.
- Pourquoi ?
- Parce qu'il n'y a, pour s'exprimer, que la prose ou les vers.
- Il n'y a que la prose ou les vers ?
- Tout ce qui n'est point prose est vers, et tout ce qui n'est point vers est prose.
- Quand je dis : " Nicole, apportez-moi mes pantoufles", c'est de la prose ?
- Oui, Monsieur. [1]

"Monsieur Jourdain fait toujours de la prose sans le savoir, mais en coréen, le spectacle est surtitré. Costumes traditionnels à la luxuriante beauté, décors de laque orientale… Sur une musique adaptée pour les instruments coréens, les ballets issus de la culture traditionnelle - où chaque geste, chaque mouvement de main est signe - ainsi que le déploiement des ensembles à la synchronisation époustouflante auraient sans doute donné quelques frissons à Louis XIV. Le spectacle est total et l’émerveillement unique." 
BERNARD BABKINE, Madame Figaro, le 16 septembre 2006

Sur le plancher de la scène, un paon blanc, splendide amoureux, dévoile sa roue. L’artiste coréenne Eunji Peignard-Kim, qui vit à Lorient, réalise ce dessin à la pierre noire pour la mise en scène de VIGNER.

"Vigner emporte le spectateur d’un enchantement à l’autre. Le spectacle est partout : dans la musique de Lully, qui sonne merveilleusement grâce aux instruments traditionnels des musiciens, dans les chants et danses époustouflants, interprétés par les plus grands artistes de Corée, les costumes de soie moirée et les paravents décorés de plumes de paon. Dès qu’apparaît l’éphèbe passionné qui joue Monsieur Jourdain, on sent avec bonheur que ce Bourgeois Gentilhomme est sorti des limbes du passé."
Maguelone Bonnaud, Le Parisien, 18 septembre 2006

[1] MOLIÈRE, LE BOURGEOIS GENTILHOMME, Acte II, Scène IV

 

© Photographies : Alain Fonteray, Guy de Lacroix-Herpin, Othello Vilgard
Textes assemblés par Jutta Johanna Weiss
© CDDB-Théâtre de Lorient

Générique & production

Œuvre originale

Titre de l'œuvre originale: 
Le bourgeois gentilhomme
Auteur de l'œuvre originale: 
Langue de l'œuvre originale : 
Français
Genre de l'œuvre originale: 
Compositeur de l'œuvre originale: 
Année de dépôt légal ou de création originale: 
1670
Traduction de l'œuvre originale: 
Adaptation: 

Générique

Langue du spectacle: 
Coréen surtitré en français
Nombre d'interprètes: 
29
Mise en scène: 
Costumes: 
Lumière: 
Maquillage: 
Collaboration artistique: 
Reportage photographique: 
Dramaturgie: 
Arrangement musical :
Interprète:
Réalisation captation vidéo:

Avec les comédiens du Théâtre National de Corée, les chanteurs de l'Opéra National de Corée, les danseurs percussionnistes du Ballet National de Corée et les musiciens de l'Orchestre National de Corée.

Création production

Calendrier

Répétitions & création

Répétitions au Théâtre National de Corée - Séoul 07 Aoû 2004 - 10 Sep 2004
Création au Théâtre National de Corée - Séoul 11 Sep 2004 - 24 Sep 2004
Répétitions pour la reprise au Grand Théâtre de Lorient 06 Oct 2004 - 09 Oct 2004
Présentation au Grand Théâtre de Lorient 11 Oct 2004 - 16 Oct 2004

En tournée

Reprise au Théâtre National de Corée - Séoul 03 Juin 2006 - 11 Juin 2006
Théâtre National de l'Opéra Comique - Paris 20 Sep 2006 - 30 Sep 2006
Le Quartz, Scène Nationale de Brest 03 Oct 2006 - 07 Oct 2006

Communication

Création

Théâtre National de Corée · Séoul
Théâtre National de Corée · Séoul
Théâtre National de Corée · Séoul

CDDB - Théâtre de Lorient

M/M (Paris) · CDDB-Théâtre de Lorient
M/M (Paris) · CDDB-Théâtre de Lorient
M/M (Paris) · CDDB-Théâtre de Lorient
M/M (Paris) · CDDB-Théâtre de Lorient
Ouest France
CDDB-Théâtre de Lorient
CDDB-Théâtre de Lorient
CDDB-Théâtre de Lorient
CDDB-Théâtre de Lorient

En tournée

Théâtre National de Corée · Séoul
Théâtre National de l'Opéra Comique · Paris
Le Quartz Scène nationale de Brest

Autres

Grand Théâtre de Lorient

Presse

Le spectacle est total et l'émerveillement unique.
Le Figaro Madame
La scénographie, d'une élégante simplicité, met en valeur les costumes (traditionnels de Corée), les parties dansées (superbe séquence des éventails, par exemple), les voix des chanteurs, les jeux d'une grande intensité et la drôlerie des comédiens.
La Tribune
Le terme vivant a rarement semblé aussi approprié pour un spectacle.
Le Parisien
La pièce en ressort dépoussiérée. Renforcée, même, dans ses tropismes:
Libération
Presse internationale - Avant-papier
Presse internationale - Avant-papier
Presse internationale - Avant-papier
Presse internationale - Avant-papier
2004
2004
Presse nationale - Avant-papier
Sep 2004
2004-09
Revue spécialisée
Sep 2004
Hervé Pons
2004-09
Presse régionale - Avant-papier
Sep 2004
2004-09
Presse internationale - Avant-papier
Sep 2004
2004-09
Presse nationale - Avant-papier
Oct 2004
2004-10
Presse nationale - Avant-papier
Oct 2004
2004-10
Presse internationale - Avant-papier
Avr 2006
2006-04
Presse internationale - Critique
Juin 2006
Noh
2006-06
Presse régionale - Avant-papier
30 Juin 2004
2004-06-30
Presse internationale - Avant-papier
24 Aoû 2004
2004-08-24
Presse internationale - Avant-papier
25 Aoû 2004
2004-08-25
Presse internationale - Avant-papier
26 Aoû 2004
2004-08-26
Presse internationale - Avant-papier
27 Aoû 2004
2004-08-27
Presse internationale - Avant-papier
31 Aoû 2004
Lee Yong-sung
2004-08-31
Presse internationale - Avant-papier
31 Aoû 2004
2004-08-31
Presse internationale - Avant-papier
06 Sep 2004
2004-09-06
Presse internationale - Avant-papier
09 Sep 2004
2004-09-09
Presse internationale - Avant-papier
09 Sep 2004
2004-09-09
Presse régionale - Avant-papier
29 Sep 2004
2004-09-29
Presse régionale - Avant-papier
29 Sep 2004
Valérie Broband-Lemoigne
2004-09-29
Presse internationale - Avant-papier
01 Oct 2004
2004-10-01
Tiré à part - Presse régionale - Avant-papier
05 Oct 2004
2004-10-05
Presse régionale - Avant-papier
10 Oct 2004
2004-10-10
Presse régionale - Avant-papier
10 Oct 2004
2004-10-10
Presse régionale - Avant-papier
11 Oct 2004
Loïc Tissot
2004-10-11
Presse régionale - Critique
12 Oct 2004
Christian Gouerou
2004-10-12
Presse régionale - Critique
13 Oct 2004
2004-10-13
Presse régionale - Avant-papier
13 Oct 2004
Christian Gouerou
2004-10-13
Presse régionale - Critique
13 Oct 2004
2004-10-13
Presse régionale - Avant-papier
16 Oct 2004
2004-10-16
Presse régionale - Critique
18 Oct 2004
2004-10-18
Presse régionale - Annonce
24 Fév 2005
2005-02-24
Presse régionale - Avant-papier
26 Fév 2005
B.B.
2005-02-26
Presse nationale - Avant-papier
04 Mar 2006
2006-03-04
Presse nationale - Annonce
09 Juin 2006
Jean-Pierre Bourcier
2006-06-09
Presse nationale - Avant-papier
10 Juin 2006
Maguelone Bonnaud
2006-06-10
Presse régionale - Avant-papier
12 Juin 2006
2006-06-12
Presse nationale - Avant-papier
14 Sep 2006
Benoît Fauchet
2006-09-14
Presse nationale - Critique
16 Sep 2006
Bernard Babkine
2006-09-16
Presse nationale - Critique
18 Sep 2006
Jean-Pierre Bourcier
2006-09-18
Presse nationale - Critique
18 Sep 2006
Maguelone Bonnaud
2006-09-18
Presse nationale - Critique
20 Sep 2006
2006-09-20
Presse régionale - Critique
20 Sep 2006
Yves Bourgade
2006-09-20
Presse nationale - Critique
26 Sep 2006
B.M.
2006-09-26
Presse nationale - Critique
26 Sep 2006
2006-09-26
Presse régionale - Avant-papier
27 Sep 2006
Pierre-Yves Collinet
2006-09-27
Presse régionale - Critique
30 Sep 2006
Solanges Esteves
2006-09-30
Presse régionale - Avant-papier
01 Oct 2006
2006-10-01
Presse nationale - Critique
03 Oct 2006
Fabienne Arvers
2006-10-03
Presse régionale - Avant-papier
04 Oct 2006
Catherine Richard
2006-10-04
Presse régionale - Critique
05 Oct 2006
2006-10-05
Presse régionale - Critique
07 Oct 2006
2006-10-07
Presse internationale - Avant-papier
03 Mar 2011
Kavita Nagpal
2011-03-03

Albums photos

Videos

Videos

1'35'' · Othello Vilgard
3'45'' · Christophe Hoyet
14'59'' · Christophe Hoyet
1'47'' · Othello Vilgard
30'14'' · Othello Vilgard
0'45'' · Othello Vilgard
2'31'' · Othello Vilgard
1'28'' · Othello Vilgard
1'25'' · Othello Vilgard
0'42'' · Othello Vilgard
2'08'' · Othello Vilgard
2'36'' · Othello Vilgard
6'25'' · Christophe Hoyet
8'25'' · Christophe Hoyet
5'54'' · Christophe Hoyet
8'38'' · Christophe Hoyet
6'28'' · Christophe Hoyet
10'09'' · Christophe Hoyet
9'30'' · Christophe Hoyet
10'30'' · Christophe Hoyet

Audio

Décor

Photos

29 photos
Internet
66 photos
Jutta Johanna Weiss
Guy de Lacroix-Herpin

Propos

La figure du paon

"Quand j'ai commencé à travailler sur l'adaptation DU BOURGEOIS GENTILHOMME pour le Théâtre National de Corée, la figure du paon comme métaphore de Monsieur Jourdain est apparue très vite. Le paon est un animal à la voix disgracieuse qui rêve, peut-être comme Monsieur Jourdain, d'apparaître dans la splendeur de son sentiment amoureux. J'ai souhaité que cette figure...

Matière artistique

22 photos · CDDB-Théâtre de Lorient
27 photos · Internet
52 photos · Othello Vilgard
Texte

"Belle marquise, vos beaux yeux me font mourir d’amour."
LE BOURGEOIS GENTILHOMME, Acte II, Scène IV

"Il faut commencer par la connaissance des lettres et la manière de les prononcer."
LE BOURGEOIS GENTILHOMME, Acte II, Scène IV

- Je souhaiterais un petit billet, que je veux laisser tomber...

Note d’intention & entretien

Un nouveau projet initié par le Centre Dramatique de Bretagne : De Lorient à L’Orient

Propos de Bénédicte Vigner, directrice artistique

Éric VIGNER, metteur en scène, a pris la direction en 1995 du Centre Dramatique National de Bretagne, situé à Lorient. Avec Eric, qui a...

Note d’intention & entretien
Note d’intention & entretien

Interview d'Éric Vigner au Théâtre National de Corée à Séoul (TNC) 2006

"Tous les malheurs des hommes, tous les revers funestes dont les histoires sont remplies, les bevues des politiques, et les manquements des grands capitaines, tout cela n'est venu que faute de savoir...

Note d’intention & entretien

La création artistique est un langage universel

KIM, MYUNG-GON (Directeur Général du Théâtre National de Corée)

"La raison pour laquelle les chefs-d'oeuvre du passé sont toujours aimés des gens d'aujourd'hui est qu'ils touchent à la nature humaine. Ils sont universels. C'est dans ce sens que la rencontre d'un metteur...

Note d’intention & entretien

Note d'intention · ÉRIC VIGNER

En avril 2002 je suis invité par le Théâtre National de Corée à inscrire au répertoire de la troupe d'acteurs une oeuvre de théâtre classique français. Lors de mon premier voyage à Séoul, je découvre avec émerveillement la richesse du Th...

Note d’intention & entretien

Le mariage de la culture française avec celle de la Corée

CHOE, JUN-HO Dramaturge

"Comme la France sauvegarde les chefs d'oeuvres de Molière et Lully, la musique et la danse traditionnelles de Corée sont préservées depuis un...

Note d’intention & entretien

Orient: un sésame sur les imaginaires

BÉNÉDICTE VIGNER

Dès que nous avons eu la confirmation en mai 2004 que nous allions recevoir le Théâtre National de Corée à Lorient, le désir de témoigner de sa présence au-delà de la simple représentation théâtrale s'est impos...

Note d’intention & entretien

En choisissant d'adapter Le Bourgeois Gentilhomme, Éric Vigner a souhaité réunir la variété des disciplines existant au sein du Théâtre National de Corée : acteurs, danseurs, percussionnistes, musiciens et chanteurs.
Jouée en Coréen, sur une partition de...

Dramaturgie

De toutes les musiques d'Asie qu'il nous est donné d'entendre aujourd'hui, celles de Corée sont incontestablement parmi les plus attachantes, que ce soit pour leur beauté formelle, leur diversité, la passion que l'on sent sourdre derrière une apparente réserve et qui explose parfois en notes dramatiques d'une extrême intensité.
On peut alors se demander...

Dramaturgie

Comédie-ballet 

MOLIÈRE invente le genre de la comédie-ballet pour satisfaire aux goûts du roi, qui préfère de beaucoup, semble-t-il, ces œuvres aux comédies pures; le souverain n'a en effet jamais vu représenter Dom Juan, ni...

Dramaturgie

La danse traditionnelle coréenne

La danse traditionnelle coréenne remonte aux rites religieux des temps préhistoriques. Les tribus célébraient les cérémonies religieuses en honneur de leurs dieux et leur ferveur se traduisait par des chants et des danses.

La danse traditionnelle telle qu'on la connaît...

Dramaturgie

Molière

Victor Hugo · Extrait de Post-scriptum de ma vie* (rédigé en 1860, publié en 1901)

Dans le monde mystérieux de l'art, il y a la cime du rêve. Toute une poésie singulière et spéciale en découle. D'un côté le fantastique; de l'autre le fantasque, qui n'est autre...

Costumes

L'art du costume traditionnel à Taïwan

Lors d'une représentation d'opéra de Pékin, à Taïpei, au milieu du fracas et du cliquetis des gongs et des tambours, un jeune guerrier apparaît sur scène, vêtu d'un costume chinois traditionnel. De son casque jaillissent deux longues plumes qui bougent avec lui en inscrivant dans l'air chacun de ses mouvements et...

Costumes

Costumes coréens

Les techniques de couture et de fabrication de l'habillement coréen varièrent selon les saisons. Pour l'été, on préférait en général les tissus naturellement légers comme la ramie, le chanvre et la soie grège. En hiver, les vêtements étaient doublés pour protéger le corp contre le froid. La circonstance sociale influiença également les habillements coréens...

Commentaire & étude

Greeting de SHIN, SUN-HI, Directrice du Théâtre National de Corée

(Extrait du Programme 2006 du Théâtre national de Corée)

C...

Commentaire & étude

Greetings de Monsieur OH, TAE-SUK, Directeur artistique du Théâtre National de Corée

(Extrait du Programme 2006 du Théâtre national de Corée)

Pour moi M. Molière, avec le grand...

Commentaire & étude

Greetings de l'Ambassadeur de France en Corée, Philippe THIEBAUD

(Extrait du Programme 2006 du Théâtre national de Corée)

Lors de leur rencontre de Paris, en décembre 2004...

Commentaire & étude

Commentaire par Choe, Jun-ho , Professeur de Korea National University of Arts

(Extrait du Programme du Théâtre National de Corée 2006)

Le Bourgeois Gentilhomme est une pièce sur le théâtre. Ce spectacle a su trouver une nouvelle valeur de la pièce qui était mise...

Commentaire & étude

Commentaire par Choe, Jun-ho , Professeur de Korea National University of Arts

LE BOURGEOIS GENTILHOMME est une pièce sur le théâtre. Ce spectacle a su trouver une nouvelle valeur de la pièce qui était mise en scène et jouée, durant plus de trois cents ans, comme une simple satire de l...