La Presse de la Manche · 1993 · LA PLUIE D'ÉTÉ

La Presse de la Manche · 1993 · LA PLUIE D'ÉTÉ
LA PLUIE D'ÉTÉ comme la réponse à un profond besoin.
Presse régionale
Critique
Dominique G.
Jan 1994
La Presse de la Manche
Langue: Français
Tous droits réservés

LA PRESSE DE LA MANCHE 

1993 · Dominique G.

Une Pluie d'été rafraîchissante

Le jeune metteur en scène ÉRIC VIGNER est en train de conquérir la France entière avec son adaptation théâtrale du livre de Marguerite Duras : La pluie d'été. Cherbourg l'accueille pour trois représentations. Une mise en scène qui intègre l'architecture du théâtre à l'italienne.

"Au départ c'était un film de Marguerite Duras. En 1990, elle en a fait un livre. Lorsque j'ai découvert La pluie d'été, j'al tout de suite été saisi par sa beauté. Pas sa profondeur. J'ai immédiatement pensé qu'il pouvait être joué au théâtre."

Légèreté et profondeur

Éric Vigner, qui enseigne au conservatoire de Paris, trouve ainsi matière à faire travailler son atelier. A l'issue de la représentation finale, continuer devient une évidence. Il part avec sa compagnie sur les routes de France pour quelques contrats. "Nous en sommes pour l'instant à environ soixante-dix représentations". Le succès d'une telle pièce repose sur deux choses : une interprétation efficace par de jeunes comédiens et un texte drôle qui réunit humour et profondeur. "C'est l'histoire d'un gosse, Ernesto, fils de deux émigrés. Il rentre un jour de l'école et dit à ses parents : Je ne veux plus aller à l'école, car à l'école on apprend que des choses que je ne connais pas... Le gamin se plonge dans les livres. Et lorsqu'il a tout étudié il conclut par : Au bout de la connaissance, il n'y a plus rien... mais ce n'est pas grave".

Marguerite satisfaite

Pour  ÉRIC VIGNER, ce texte est sans doute l'un des plus grands de Marguerite Duras. "Il a été occulté par la sortie de l'Amant. C'est dommage parce qu'il est complètement différent de ce que Duras a écrit jusqu'à présent. C'est léger, optimiste... Ce sont des mots qui aident à vivre, qui ont bouleversé certains spectateurs. C'est étonnant, on a vraiment l'impression que La pluie d'été est reçue comme la réponse à un profond besoin..."

Marguerite Duras a vu la pièce à quatre reprises. Cette relecture de son texte l'a complètement satisfaite. "Elle m'a même dit que cette interprétation était encore plus forte que l'original. C'est très flatteur". 

Dans sa mise en scène, ÉRIC VIGNER intègre totalement l'architecture du théâtre de Cherbourg. "J'ai adapté ce spectacle aux théâtres à l'italienne". En effet, les comédiens jouent sur le plateau proprement dit, mais aussi sur le parterre et le premier balcon. Le spectacle descend dans la salle pour mieux s'emparer du public. La pluie d'été rencontre depuis sa création un important succès. "Nous allons donner quelques représentations à Villeurbanne, Chambéry et Saint Brieuc", confie le metteur en scène. "En mars, nous nous envolons pour Moscou avec Marguerite Duras. Au programme sont prévues des rencontres avec des metteurs en scène russes". Et puis, pour la saison 94/95 c'est une grande tournée nationale et internationale qui est organisée. Un succès confortable en somme, pour une compagnie pleine de promesses.